Cet été l’hotel Acary de la rivière ouvre ses portes au public. Venez découvrir à partir du 3 juillet cet édifice épatant. Ouvert tous les jours (sauf le mardi) de 14h à 18h.

Une architecture aristocratique

Dernier né des demeures aristocratiques de Montreuil-sur-Mer (1810), l’hôtel Acary de la Rivière, dominant le parvis Saint-Firmin, est construit entre cour et jardin.

Henri-Dominique Acary de la Rivière signe, avec cette demeure, une volonté d’ostentation . Tout d’abord un portail s’ouvre sur une cour pavée afin de facilité à la circulation des calèches et l’accès aux communs. Puis, outre la qualité des pierres et de l’architecture, un avant-corps de plan circulaire surmonté d’un fronton triangulaire qui enveloppe l’escalier ajoute de la majesté à l’édifice. L’arrière, beaucoup plus sobre, révéle le petit jardin de la propriété et sa charmante passerelle du XIXe siècle.

Laissez-vous submerger et imaginez la vie aristocratique emprun de ces lieux…

L’histoire de ses propriétaires

Différents propriétaires se succederont avant d’apartenir à la ville de Montreuil :

  • Le comanditaire : Henri-Dominique Vicomte d’Acary de la Rivière; réputé pour ses qualités militaires.
  • 1900, Le peintre Américain Harry Van der Weyder; chef de file des peintres anglo-saxons présents à Montreuil durant la Belle Epoque.
  • 1928, Le Baron Eugéne Fould.
  • 1929, Mary et Franck Wooster; qui inscrivent la demeure aux Monuments Historiques après l’occupation allemande.

C’est cette dernière qui, à sa mort en 1978, lèguera l’ensemble de la propriété à la commune de Montreuil-sur mer.

« Fortement attachée à Montreuil-sur-Mer et éprise de culture, Mary aide la municipalité en 1931 à l’acquisition de la citadelle et fera don à la Bibliothèque Nationale de France des échanges épistolaires qu’elle et son premier mari entretenaient avec l’écrivain Marcel Proust. (…) Mary Wooster a eu pour arrière-petite-fille, l’actrice britannique Helena Bonham Carter. »

En 1973, Mary Wooster a légué cet hôtel particulier à la ville de Montreuil-sur-Mer, avec l’ambition d’en faire un lieu « d’espoir ». Cet espoir s’est concrétisé. Entrez, découvrez, appréciez!

Exposition permanante, Acary de la Rivière

Lieu d’expositions

Au sein de l’hôtel Acary de la Rivière nouvellement restauré, deux figures, habitants de cet hôtel particulier, sont mis à l’honneur:

Harry Van der Weyden, peintre post-impressionniste et Mary Wooster, femme du monde amoureuse de Montreuil-sur-Mer.

L’un laisse de son passage à Montreuil une production picturale de grande qualité, l’autre marque par ses actes une volonté de participer à la préservation du patrimoine et à la mise en valeur du tourisme et la culture.

« Les Visages de ville »

Aux côtés de ces deux personnalités, des visages d’anonymes, des vies de labeur, de loisirs, de prières, habitants de Montreuil-sur-Mer. Tous sont captés au début du XXe siècle par les peintres et les photographes de la Côte d’Opale. En quête d’une certaine forme d’authenticité, ces artistes saisissaient selon leurs modes d’expression, ceux qui au quotidien, ont aussi dessiné la ville d’aujourd’hui.