Dans son atelier-boutique de la rue du Clape-en-Bas, Dominique Gall reproduit à la perfection animaux sauvages et trésors de la nature. Nous sommes allés à sa rencontre.

Les racines profondément ancrées dans cette terre où il est né, mais un imaginaire tourné vers des horizons lointains, Dominique Gall est un rêveur.

Itinéraire d’un artiste passionné

Le dessin, il est tombé dedans quand il était petit. « C’était la seule chose qui m’intéressait », avoue-t-il. Après 2 ans d’études aux Beaux-Arts de Cambrai, puis 3 ans à Reims, il se spécialise dans l’illustration et la publicité.

Sa technique : l’aquarelle et le crayon de couleur sur papier, l’huile et l’acrylique sur toile. Un art d’une incroyable finesse, qu’il met au service de maisons d’édition, de magazines, de collectivités…

Dominique Gall, l’œil de l’artiste

Pour cet amoureux de la nature, l’art animalier était une évidence. « J’ai toujours aimé me promener dans les marais, observer les oiseaux, communier avec la nature… »

Une passion devenue aujourd’hui un combat. « Je soutiens plusieurs associations pour la défense de la cause animale, notamment DOLI qui défend les éléphants en Centre Afrique. Ou encore POINT INFO LOUP LYNX, qui lutte pour la préservation des loups et des lynx en France. »

Dominique Gall est aussi le fondateur du Festival d’Art Animalier de Montreuil, qui a lieu tous les deux ans.