Explorer la citadelle en famille est une activité exaltante. Princesses intrépides ou vaillants chevaliers : on croise en effet de sacrés aventuriers à la citadelle de Montreuil-sur-mer ! À la clé d’une chasse au trésor riche en découvertes : de belles expériences en famille… et des souvenirs plein la tête. 

L’Aventure avec un grand A. Franchir un ancien pont levis et sa porte toute penchée, en croisant au passage l’ancien corps de garde. Puis s’imaginer princesse ou chevalier en explorant les vestiges de l’ancien château royal. Enfin, mener l’enquête pour obtenir son diplôme de Chasseur de Trésor. Pas le temps de s’ennuyer ! 

Sur les traces des preux chevaliers 

Un crime, sept suspects, tous illustres personnages liés à l’histoire de la citadelle. L’un d’eux a volé une châsse en émail de Limoges, datant des années 1200. C’est quoi au juste, une châsse? C’est un petit coffret servant à recueillir les reliques d’un saint. Et des reliques, ce n’est pas ce qui manque à Montreuil-sur-mer depuis le Moyen Âge!

Qui est coupable ? Philippe Auguste, fondateur du château royal ? Ou Vauban, ingénieur militaire de Louis XIV, qui a redessiné une partie du site ? Et si c’était plutôt Douglas Haig, le maréchal anglais, qui commandait ici les troupes britanniques pendant la Première Guerre Mondiale ?

Pour démasquer le voleur, une seule solution : collecter les nombreux indices disséminés à travers la citadelle, le temps d’un parcours d’une heure environ, à partager en famille. 

Vous aimerez…

nos suggestions

La citadelle en famille, entre chauves-souris et tir à la bricole ! 

La citadelle, c’est aussi le repère de l’une des plus grandes chauves-souris d’Europe: le Grand Rhinolophe. Panneaux et supports pédagogiques, petits jeux: l’exposition “À la renverse”, installée dans la tour de la Reine Berthe, est une halte passionnante à découvrir en tribu. Le petit plus: la caméra infrarouge, qui permet d’observer les animaux en direct.

Autre attraction à ne pas manquer : la bricole, machine de guerre utilisée au Moyen Âge (du 12e au 15e siècle) pour envoyer des projectiles de 10 à 30 kg. Sa vocation était principalement défensive, avec une cadence de tir très rapide : un tir par minute, d’une portée de 80 mètres maximum. Pour l’anecdote, la bricole de la citadelle pèse près de 800 kg.